Le merisier

cliquer pour agrandir

Également appelé cerisier sauvage, ou surnommé arbre-bouquet, le merisier s’appelle aussi arbre aux oiseaux traduction de son nom latin, ou encore arbres aux fleurs, arbre aux fruits dont se régalent merles, mésanges et moineaux.

Le Prunus avium, Rosaceae  ne vit pas très vieux et dépasse rarement 100 ans. Il atteint les 20 m. C’est un arbre à feuilles caduques, à développement important. Il porte des branches dressées et des rameaux étalés. Ses feuilles sont ovales, pointues et possèdent deux rangées de dents. Elles sont poilues au dessous.

Ses fleurs sont blanches comme celles du cerisier (et non roses comme le prétend la chanson !). Ses fruits ou merises sont des drupes constituées d’une petite boule charnue contenant un noyau au centre. On retrouve souvent ce noyau dans les crottes de chien ou de renard ! Le fruit possède selon les nombreuses variétés une chair molle ou ferme et une couleur rouge à jaune.

Le merisier est présent en Europe dès le Néolithique.Il est aujourd’hui abondant dans toutes les régions tempérées. Il est fréquent dans les forêts et les bois. Il est aussi cultivé et peut être porte-greffe de cerisier.Il se distingue de ce dernier par la présence de deux glandes à la base des feuilles. Il appartient aux plantes mellifères.

Son bois est utilisé en ébénisterie, ses pédoncules floraux sont réputés diurétiques comme ceux du cerisier (queue de merise et queue de cerise).

C’est un arbre présent dans les parcs. Il a belle allure de par sa structure élégante. Au printemps il est tout blanc en pleine floraison. Il se produit alors une sorte d’explosion de milliers de pétales blancs avant la lente formation de ses fruits. Hors hiver, ses feuilles d’un beau vert s’agitent sans cesse et produisent une sorte de musique. C’est en hiver que se détache sa silhouette caractéristique surtout quand il est isolé dans un pré ou un parc.

Il y en a un fort beau dans le parc de la villa Clairbois.

Nous avons opéré ici une sélection que chacun peut compléter :

Laisser un commentaire