Remises et marnières

Si on observe une carte un peu détaillée de la région de Rambouillet, on observe des noms de lieux qui se répètent en divers endroits :

  • -les remises
  • -les marnières

Que représentent ces noms ?

Les remises, parfois appelées resserres, sont des petits bois placés çà et là au milieu des champs. C’est un héritage des pratiques agro-pastorales, liées aux techniques de chasse ancestrales. Les animaux pourchassés croyaient y trouver un refuge mais ils étaient pris au piège comme dans une nasse par les chasseurs qui les encerclaient. Aujourd’hui, ils constituent un refuge au milieu des champs de céréales et de colza pour les lièvres et les faisans. Ces ilots forestiers facilement reconnaissables, donnent un cachet caractéristique à notre région. A titre d’exemple au sud de la ferme d’Arbouville on trouve les remises de Batonsard, des Dames et de Carême-Prenant.

 

schéma d’une marnière

Les marnières, représentent des cavités creusées dans le sol pour exploiter la craie qui servait à fabriquer la chaux utilisée pour amender les sols. Cette pratique date de l’Antiquité mais aux 17é, 18é et surtout 19é siècles , l’exploitation des marnières devint intensive. Ces cavités peuvent atteindre 40m de profondeur et une extension latérale de plusieurs dizaines de mètres. On y accédait par un puits de 0,8 à 2m de diamètre traversant les limons, l’argile à silex et pénétrant de 5 à 15 m dans la craie. Ces cavités n’ont pas toujours été comblées et les puits représentent un réel danger.. L’Orne compte des milliers de marnières qui constituent des terrains à risque. Dans notre région les lieux-dits sont assez nombreux : les Marnières près d’Orcemont et près de Guiperreux.


René BARBERYE

Laisser un commentaire