Le prieuré des Moulineaux à Poigny la Forêt

  • 8 octobre 2019

Ce mardi 8 octobre, des adhérents de PARR nullement rebutés par la pluie, ont visité le Prieuré des Moulineaux, sous la conduite experte de Th.Convert, maire de Poigny. Il a su nous présenter avec passion, aussi bien l’histoire de ce lieu – derniers vestiges d’un monastère de l’ordre de Grandmont, fondé à la fin du XIIe siècle- que le combat mené depuis 2012, dans le cadre de l’association Sauvons les Moulineaux, pour le sauver.

Cette sortie, organisée par J.Bernard, s’est terminée sous la tente providentiellement dressée derrière la chapelle, autour du verre de l’amitié, qu’elle nous offrait avec Th Convert.

Jean Berny, en remerciant M Convert, l’a assuré de tout l’intérêt que PARR porte à cette belle aventure qui rejoint tout à fait les objectifs de notre association.

Au cours des Xème et XIème siècle, le prestige croissant de l’état monastique fut à l’origine d’un formidable mouvement d’extension du monachisme. En témoignent dans la région : l’abbaye des Vaux de Cernay et trois sites de la vallée de la Guesle, à Guiperreux, et Epernon, qui suivent la règle bénédictine, et les Moulineaux, celle de l’ordre de Grandmont.

« Les Moulineaux connaîtront leurs plus beaux jours au XIII siècle, sous les règnes des rois Philippe Auguste, Louis VIII et Saint-Louis. Puis des querelles intestines à l’ordre vinrent remettre en cause la stabilité de celui-ci : les frères convers, qui reprochaient aux religieux de chanter alors qu’ils étaient exposés à un dur labeur et à la faim, en vinrent à se révolter contre les religieux.
Cette révolte des convers entraîna la réforme de l’ordre par le Pape Jean XXII en 1317 avec la création de 39 prieurés regroupant des maisons annexes ou celles. C’est à cette date que les Moulineaux furent rattachés en tant qu’annexe à l’abbaye de Louye près de Dourdan. »(dossier de la DRAC)

Au XVIeme le prieuré perd sa vocation religieuse, et son nouveau propriétaire, Jean d’Angennes le transforme en château. Le premier étage est converti en salle d’armes et le rez-de-chaussée en une vaste cave, mais la chapelle conserve sa vocation.

En 1793 le château, devenu propriété de Louis XVI est vendu par lots. Une fabrique de feuille d’étain pour les glaces y est installée au début du 19ème siècle, et emploie jusqu’à 60 personnes. Mais elle ne résiste pas à la concurrence asiatique et doit fermer. L’ancien château est alors acheté en 1908 par le comte de Fels – qui fait du domaine un lieu de chasse, avant d’être transmis à Mme de Castellane.

Depuis 2012, à l’initiative de la Mairie de Poigny, et dans le cadre d’une association , baptisée Sauvons les Moulineaux, de nombreuses actions ont été engagées.

En voici le résumé :

  • 2012 : création de l’association
  • 2014: inscription du site, dans sa totalité, à l’inventaire des monuments historiques,
  • 4 octobre 2016: achat du site (2,2ha) par la commune. (pour 16 000€)
  • 2017 : premiers travaux, pose d’un grillage, déboisement d’un ha, pose d’une bâche pour empêcher les infiltrations d’eau qui menacent la voûte en pierre et la charpente.
  • 2018 : premières opérations d’ouverture au public. Un chantier international de jeunes vient compléter le nettoyage.
  • Une étude réalisée par un architecte du patrimoine permet d’établir un plan de sauvegarde en deux étapes :
    • sur deux ans : réfection de la toiture et restauration de la chapelle
    • sur les 10 années suivantes : restauration de l’enceinte fortifiée, de la cave voûtée, d’un petit édifice à usage d’étuve …

Au total, un projet de plus de 2 500 000€ pour lequel des financements publics et privés vont être mobilisés. (DRAC, Fondation du Patrimoine, Stéphane Bern etc…)

dans la chapelle
dans la cave voutée
Jean Berny Président de PARR remercie Thierry Convert, Maire de Poigny la Forêt
J.Berny, Th Convert et J.Bernard

Pour en savoir plus :

 

Sur internet :

Bibliographie :

  • édité par la SHARY en 1846 : « « Chartes des Moulineaux et châtellenie de Poigny » par Auguste Moutié
  • Gilles Bresson, « monastères de Grandmont, guide d’histoire et de visite » Ed D’orbestier, 2000
  • Gilles Bresson, « La malédiction des Grandmontins » Ed d’Orbestier 2002
  • Gilles Bresson, « Monastères de Grandmont » nouvelle édition 2013
  • Geneviève Hude, Poigny la Forêt, village de rêves et d’histoire… » réédition 1990 disponible à Sauvons les Moulineaux
  • Bulletin de la SARRAF, article d’Olivier Dufournier numéro 59 de 2018

Vous rendre sur le site